LA BIEVRE – de Joris Karl Huysmans – 2005

Edition bilingue français-anglais.
Traduction originale de R. Swigart et D. Trudeau.
8 gravures de C.Illouz
Typographie : URDLA. Tirage sur BFK : 55 exemplaires, sous étui coloré. Dim. 25 x 17.
Rob Swigart Edition.

Les parisiens ne connaissent plus La Bièvre, cette pauvre rivière qui prend source au sud de Paris et serpente à travers le 13 è arrondissement, pour finir par se jeter dans la Seine, sous la Gare d’Austerlitz. Au cours des siècles, la ville l’a peu à peu rendue souterraine, et à part quelques points de végétation luxuriante au sud de la ville, rien ne la laisse plus deviner…Un récent mouvement de réhabilitation tente de remettre au grand jour quelques-uns de ses bras que bâtiments et rues n’ont pas encore totalement suffoqués.

En 1890, J.-K Huysmans a publié cette version retravaillée d’un article publié en 1878. LA BIEVRE, ainsi devenue un grand poème en prose, est une longue élégie sur la perte d’un paysage sauvage, corrompu à jamais. Notre traduction anglaise est basée sur l’édition Ferroud (Paris, 1914).

Dans la présente édition bilingue, bibliophilique, limitée à 50 exemplaires, le graveur a utilisé la texture tourmentée de morsures brutales de l’acide sur plaques de zinc, (procédé d’aquatinte au sucre), exaltant ainsi l’atmosphère décadente et fangeuse du texte, si imagé, de Huysmans. D’un bord à l’autre, comme un ruisseau, le texte se coule dans la gravure, les deux rives elles-mêmes rappelées sans cesse par le face-à-face des deux langues.

Cliquez ici pour tourner les pages